ARMES

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

L'actualité de la matière "armes" du 24 août 2016

L'actualité de la matière

Poignards, couteaux-poignards, etc : quid de leur port ?

Les poignards et couteaux-poignards ont disparu de l'ancienne énumération des armes prohibées dans la loi sur les armes.

Cela s'explique, d'une part, parce que leur statut a déjà trop souvent suscité le doute ou fait débat et, d'autre part, parce que de nombreux types de couteaux pouvant être considérés comme couteaux-poignards prohibés sont nécessaires ou utiles à la pratique d'un hobby.

Le fait que ces objets soient en vente libre ne signifie toutefois pas qu'ils échappent à tout contrôle : leur port et, par conséquent, leur utilisation doivent toujours être justifiés par un motif légitime !

Cette règle s'applique d'ailleurs à tout objet, pouvant servir d'arme, telle qu'une batte de base-ball, un manche en bois, etc.

Quant aux couteaux à cran d'arrêt et à lame jaillissante (couteau dont la lame, actionnée par un mécanisme ou par la gravité, sort du manche et se bloque automatiquement), les couteaux papillon (couteau dont le manche est divisé en deux parties dans le sens de la longueur et dont la lame s'extrait en écartant latéralement chacune des deux parties du manche dans une direction opposée ), les coups-de-poing américains et armes blanches qui ont l'apparence d'un autre objet (par exemple un couteau dissimulé dans une ceinture), il s'agit d'armes prohibées au sens de la loi.




Toutes les actualités