PRÉVENTION

Sécurité routière

Le Gouverneur est particulièrement attentif à la sécurité routière et s'implique concrètement en matière de prévention auprès des différents usagers de la route.

Campagne 2007

A ce titre, plusieurs campagnes de sensibilisation ont été initiées par le Gouverneur de la province de Liège en cette matière.

Entre autres initiatives, les campagnes «Courtoisie au volant» en 2007 et «Partageons la Route» en 2008 visaient à réduire la conduite agressive et la vitesse inadaptée.

En 2009, le projet «Avec la police, les deux font l'APPER» avait pour objectif la convergence des actions pédagogiques en matière d'éducation à la sécurité routière. Il s'agissait d'actions d'éducation au profit des enfants du cycle primaire : avec cours théoriques dispensés par l'ASBL APPER et cours pratiques dispensés par la police.

Campagne 2012-2013

La campagne 2012-2013 «Le vélo, c'est notre rayon» renforçait la promotion d'une circulation plus conviviale et attentive aux autres usagers suite à l'accroissement du nombre de randonnées cyclistes.

Cette campagne a mis l'accent sur :

  • la cohabitation et le Code de la route
  • la sécurité
  • la santé et le respect de l'environnement

Des stages de conduites ont été proposés par l'ASBL GRACQ. Et des kits d'éclairage ont été distribués.

Campagne 2012-2013

La distraction au volant

Mise en scène d'un accident

En 2017, le Gouverneur s'associe à différents partenaires dont l'asbl Fedemot dans le cadre d'une campagne dont le thème principal est la distraction au volant.

Des stages de conduite pour les 2 roues sont dispensés par l'asbl Fedemot avec le soutien du Gouverneur. C'est pourquoi un scooter a été offert à l'asbl et des stages seront offerts à des citoyens dans le courant de cette année 2017.

Une action "Coup de poing a également été réalisée le 13 juin sur la Place Saint Lambert à Liège afin de sensibiliser les automobilistes aux dangers des sources de distraction au volant. Plusieurs services de secours et partenaires ont participé à une mise en scène d'un accident sur la chaussée à la suite d'une conférence de presse. Cette simulation d'accident permettait de mieux visualiser les conséquences que peuvent avoir quelques secondes d'inattention.

Pourquoi une initiative du Gouverneur ?

Depuis la 6ème réforme de l'Etat, la sécurité routière est devenue une compétence régionale et les missions des gouverneurs ont été renforcées en la matière, notamment en termes de prévention.

Quelques chiffres

La distraction au volant est un danger contemporain devenu de plus en plus important par la multiplication des sollicitations dont le conducteur fait l'objet.

Selon une récente enquête de l'AWSR :

« 1 conducteur sur 10 regarde régulièrement son GSM en conduisant ! 1 conducteur sur 2 déclare avoir déjà regardé son smartphone en conduisant parce qu'il a reçu une notification, un sms ou un appel ; 1 conducteur sur 10 le fait même régulièrement. Par ailleurs, 1 conducteur sur 20 avoue qu'il lui arrive régulièrement, voire très régulièrement, de lire, écrire un sms ou téléphoner sans kit mains libres en conduisant. Les risques sont pourtant bien présents. Rédiger ou lire un message nécessite de quitter la route des yeux pendant plusieurs secondes. Pour 1 seconde d'inattention à 90 km/h, on parcourt déjà 25 mètres à l'aveugle…1/3 des conducteurs interrogés se sont d'ailleurs déjà fait (au moins) une frayeur en manipulant son téléphone au volant.

La moitié des répondants estiment que 80% des messages qu'ils envoient au volant pourraient être envoyés plus tard. 1 conducteur sur 4 considère même que la totalité des sms pourraient être reportés! »


Photos

affiche
affiche
affiche
affiche