LE GOUVERNEUR

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

Qu'est-ce qui a changé ce 1er janvier ?

Service communication Gouverneur

La frontière entre la Belgique et les Pays-Bas

Depuis ce 1er janvier, la Belgique et les Pays-Bas ont procédé à un échange officiel de territoires.

Pourquoi cet échange ? En 1961, les deux Royaumes ont décidé d'améliorer la liaison entre le Canal Juliana et le Canal Albert. Le lit de la Meuse a été modifié afin de faciliter la navigation, à hauteur des villes de Visé, d'une part, et de Maastricht ainsi que d'Eijsden-Margraten, d'autre part.

Suite à cette modification, des parcelles du territoire belge se sont retrouvées de l'autre côté de la Meuse, enclavées au Pays-Bas, et inversement, entraînant une difficulté pour les services de police et de secours d'accéder à ces territoires et d'y assurer l'ordre public.

Initiée dès 2014, la concertation entre les deux pays a impliqué de nombreux acteurs : des accords ont dû être négociés entre les Ministres, la Région wallonne, les provinces, les trois communes, les cadastres, les polices et les organismes de gestion des voies fluviales des deux pays. Les Gouverneurs des provinces de Liège et du Limbourg néerlandais ont été désignés comme les premiers interlocuteurs dans le cadre de cet accord.

Concrètement, la Belgique a cédé un peu plus de 16ha aux Pays-Bas. Il s'agit uniquement de zones naturelles, non habitées. La Belgique reçoit 3 ha ainsi que la totalité de l'Ecluse de Lanaye qui représente un point de passage stratégique pour le trafic fluvial.

Ce n'est pas la première fois que les frontières de la Belgique sont modifiées mais le Gouverneur Hervé JAMAR se réjouit que, cette fois, ce soit de manière concertée et pacifique.




Toutes les actualités



Dernières actualités

Session d’information Bulgarie : Inscrivez-vous

La Bulgarie, une économie en pleine croissance ! Une opportunité pour votre entreprise ?


Mis en ligne le 08-03-2018 | Lire la suite »