LE GOUVERNEUR

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

17 octobre, journée mondiale du don d’organes

©Service Communication Gouverneur

Hervé Jamar mobilise les 84 bourgmestres de la province

« Être en faveur du don d'organes ne fait pas de vous un donneur. En Belgique, nous sommes tous présumés donneurs sauf si nous faisons part de notre refus de notre vivant. Toutefois, si on ne s'est pas inscrit officiellement auprès de sa commune comme donneur, les équipes médicales ont pour obligation de consulter la famille. Cela peut, non seulement, faire perdre un temps précieux dans des situations d'urgence mais, en plus, mener à un refus. Si on souhaite être donneur, le plus sûr c'est de faire officiellement la démarche auprès de son administration communale, seule habilitée à enregistrer votre volonté » explique Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège, et lui-même inscrit comme donneur depuis le 13 juin 1999.

Le 17 octobre est la journée mondiale du don d'organes et de tissus. A cette occasion, le Gouverneur lance une campagne de sensibilisation à l'échelle de la province de Liège qui s'étalera jusqu'aux prochaines élections communales.

L'échelon local est non seulement le plus proche du citoyen, mais aussi celui qui est compétent pour enregistrer les déclarations des donneurs.

Étant chargé de veiller à la bonne organisation des élections communales, le Gouverneur veut inciter les 84 Bourgmestres de la province de Liège à permettre l'inscription comme donneur d'organes dans les bureaux de votes comme le prévoit l'art. 1er du Code de la démocratie locale. Il y a environ 780.000 électeurs en province de Liège, cela fait autant de personnes à sensibiliser sur cette problématique aussi délicate que vitale. Un premier courrier est parti vers les Bourgmestres en ce jour symbolique pour lancer la mobilisation. A l'initiative du Gouverneur, différentes actions seront menées dans les prochains mois, en association avec des acteurs de terrain parmi lesquels des ASBL telles que Chaîne de Vies et Aidons.

La Belgique compte aujourd'hui 264.331 donneurs. Dans le même temps, plus de 1.200 personnes sont en attente d'une transplantation. Et, en 2016, 99 personnes sont décédées faute d'avoir reçu un organe à temps. Chaque nouveau donneur peut sauver jusqu'à huit personnes et la probabilité d'avoir un jour besoin d'un organe est 8 fois plus grande que celle de se retrouver en état de les donner. En devenant donneur, on devient un maillon d'une grande chaîne de solidarité.




Toutes les actualités