SÉCURITÉ

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

Campagne d'information sur le risque nucléaire

www.risquenucleaire.be

Lancement de la nouvelle campagne ce 6 mars 2018

Risque nucléaire : comment la province de Liège se prépare ?

Le Gouvernement fédéral a modifié son plan d'urgence nucléaire et lance, aujourd'hui, une vaste campagne d'information sur le risque nucléaire en Belgique.

Quel impact pour la province de Liège ?

Le plan d'urgence nucléaire et radiologique fédéral actualisé est officiellement publié au Moniteur belge ce 6 mars. Il implique l'adaptation des plans au niveau provincial et des communes concernées.

Le Gouverneur Hervé Jamar précise : « Outre les obligations imposées aux gestionnaires de la centrale, les autorités se tiennent prêtes également à réagir et agir rapidement en cas d'accident. Il existe un plan d'urgence fédéral qui vient d'ailleurs d'être actualisé. En tant que représentant du gouvernement fédéral en province de Liège qui compte une centrale sur son territoire, je coordonnerai la mise à jour des plans et procédures au niveau provincial et local, en cohérence avec les mesures au niveau national. »

Le service planification d'urgence du Gouverneur y consacrera une partie de l'année 2018 et se tient à la disposition des communes pour leur apporter toute l'aide dont elles pourraient avoir besoin. Ces plans et procédures seront ensuite testés lors d'un exercice grandeur nature, comme cela a déjà été le cas par le passé, en 2016 notamment.

Les principales adaptations concernent :

  • La déclinaison d'une situation d'urgence en trois phases : la situation d'urgence, la phase transitoire et la phase de rétablissement. Cette déclinaison doit donner un meilleur aperçu de l'évolution de la situation d'urgence et des missions que les différents services concernés doivent à chaque fois effectuer.
  • Le rôle des acteurs locaux, le Gouverneur et les Bourgmestres : ils peuvent être amenés à prendre les premières mesures urgentes visant à protéger la population et l'environnement.
  • La distinction entre :
    • La zone de planification d'urgence : la zone au sein de laquelle des mesures sont préparées afin de protéger la population : mise à l'abri et pré-distribution d'iode jusqu'à 20 kilomètres et évacuation jusqu'à 10 kilomètres
    • La zone d'extension : la zone au sein de laquelle il est possible d'étendre les mesures sur la base d'une stratégie élaborée : mise à l'abri et pré-distribution d'iode jusqu'à 100 kilomètres et évacuation jusqu'à 20 kilomètres.

La politique en matière de pré-distribution de comprimés d'iode a également été actualisée.

Dans les 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire de Tihange, tous les citoyens et toutes les collectivités sont invités à aller chercher une boîte de comprimés d'iode à la pharmacie.

Au-delà, étant donné que le risque de cancer de la thyroïde diminue fortement en fonction de l'âge de la personne et de la distance qui la sépare de l'accident, des groupes-cibles vulnérables seront, en dehors de la zone de 20 kilomètres, activement encouragés à aller chercher des comprimés d'iode à la pharmacie. Il s'agit concrètement de :

  • groupes-cibles : d'enfants, de jeunes jusqu'à l'âge de 18 ans, de femmes enceintes et de femmes qui allaitent
  • collectivités : sur l'ensemble du territoire belge, les collectivités qui s'occupent de bébés et d'enfants (crèches, écoles d'enseignement primaire et secondaire, garderies d'enfants…) seront priées d'aller chercher des comprimés d'iode par précaution.

Personne ne sera toutefois exclu de cette mesure de protection préventive. Toute la province, tout le pays même, est concerné. Les citoyens qui ne font pas partie de ces groupes-cibles vulnérables spécifiques, pourront également retirer une boîte de comprimés d'iode à la pharmacie. Le Centre de crise fédéral organisera l'information des professionnels de la santé (médecins et pharmaciens).

Une campagne d'information nationale

Une campagne d'information nationale est lancée ce mardi 6 mars par le Gouvernement fédéral. Les services du Gouverneur informeront proactivement les communes sur cette campagne et seront le relais du fédéral à l'échelle de la province.

L'objectif étant d'informer le mieux possible l'ensemble de la population et des parties prenantes, des sessions d'information seront organisées, pour toutes les communes qui le souhaitent, en collaboration avec le Centre de crise fédéral.

http://www.info-risques.be/fr/telechargements/dossier-de-presse-savez-vous-que-faire-en-cas-daccident-nucleaire




Toutes les actualités