SÉCURITÉ

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

Test du plan d’urgence et d’intervention relatif à la tranchée couverte de Walhorn

Le Comité de coordination provincial dirigé par le Gouverneur, aux côtés du Bourgmestre de Lontzen

Ce mercredi 24 juin 2015, une centaine de personnes participaient à un exercice catastrophe organisé conjointement par le Gouverneur de la province de Liège, la Province de Liège,la Commune de Lontzen

L'objectif de l'exercice était de tester le plan particulier d'urgence et d'intervention provincial (PPUI) relatif à la Ligne à Grande Vitesse dans son volet tranchée couverte de Walhorn. Différents aspects de ce PPUI ont été testés :

  • la chaîne d'alerte des intervenants et autorités;
  • le flux d'informations ;
  • la mise en place du poste de commandement opérationnel (PC-Ops) et du poste médical avancé (PMA);
  • la mise en œuvre de la cellule de crise communale, etc.

Le thème de l'exercice était un déraillement, dans la tranchée couverte de Walhorn, d'un TGV roulant en direction de l'Allemagne avec de nombreux passagers à bord.

L'objectif principal était de mettre en situation les différents services appelés à intervenir sur ce type d'accident (pompiers, police, aide médicale urgente, etc.), de les coordonner et d'évaluer les processus et réactions afin d'améliorer l'ensemble.

La situation d'urgence était gérée en phase provinciale par le Comité de coordination provincial dirigé par le Gouverneur, aux côtés du Bourgmestre.

Participaient activement à l'exercice :

  • le 112,
  • la Zone de secours 6,
  • les SMUR d'Eupen et de Verviers,
  • l'hélicoptère de Bra/Lienne,
  • plusieurs services d'ambulances (La Calamine, Welkenraedt, Verviers),
  • la Croix-Rouge,
  • la police fédérale et
  • la police locale (ZP Weser-Göhl),
  • la Protection civile et
  • la Défense.

Cet exercice innovant constituait, dans sa version test, une première en Belgique. En effet, la méthode EmergoTrain System (ETS) était utilisée pour mettre les différentes disciplines de l'urgence concernées face à une situation de crise, sans déployer réellement les équipes d'intervention (et leur matériel) sur le terrain.

Une temporisation des actions ainsi qu'une modélisation de l'infrastructure d'Infrabel et des moyens d'intervention permettaient une mise en situation réaliste, rendant la gestion de crise particulièrement prenante pour les acteurs.

L'aspect novateur de la démarche ainsi que le partenariat entre les Ecoles provinciales du feu, d'aide médicale urgente, de police, d'administration et les services fédéraux du Gouverneur confèraient une dimension transdisciplinaire à ce projet pilote organisé en Communauté germanophone.

Lien: reportage de la télévision locale de la région de Verviers, Télé-Vesdre: http://goo.gl/jR1WGF




Toutes les actualités