ARMES

partager sur Google+

partager sur Facebook

Actualité

Voyager avec une arme, c'est possible ?

arme factice

James, 4 ans, forcé d'abandonner son fusil factice à l'aéroport.

Voici un exemple d'une situation qui peut paraître ridicule, mais il est utile de rappeler qu'il convient de s'adresser aux compagnies aériennes pour connaître les conditions de transport, notamment avec des armes même parfois inertes ou factices.

Cfr article publié sur le site de 7sur7.be le 27 avril 2015.

"James Hayward, 4 ans, s'apprêtait à s'envoler vers Lanzarote avec ses parents depuis l'aéroport d'East Midlands, dans le centre de l'Angleterre. Mais le fusil en plastique dans le sac à dos de l'enfant a attiré l'attention des contrôleurs aériens particulièrement vigilants.

Un petit garçon fouillé à l'aéroport a été contraint de remettre son arme factice aux contrôleurs aériens car celle-ci était considérée comme un risque pour la sécurité.

James Hayward et ses parents Phil, 44 ans et Hazel, 38 ans, étaient à l'aéroport d'East Midlands et s'apprêtaient à embarquer pour un vol vers Lanzarote. Mais lorsque le sac à dos de James a été soumis aux rayons X, son pistolet factice aux couleurs vives -qui tire des fléchettes en éponge- le service de sécurité de l'aéroport a intercepté le gadget.

Les contrôleurs, décrits comme "trop zélés et ridicules" par le père de James, ont exigé que celui-ci abandonne son jouet avant de palper l'enfant.

"Nous étions déjà tellement en retard à ce point que je n'ai pas pris le temps de m'arrêter et de discuter avec eux de peur de rater notre vol. J'ai expliqué à James que nous rachèterions un pistolet en rentrant de vacances. Nous partions pour 10 jours à Lanzarote pour les vacances de Pâques", explique Phil Hayward au Daily Mail.

"J'ai pensé que la sécurité faisait de l'excès de zèle, étant donné le nombre de personnes qui attendaient d'être contrôlés sur le moment. Pas étonnant que cela prenne autant de temps s'ils veulent palper tous les enfants".

L'aéroport d'East Midlands a présenté ses excuses pour l'incident mais précise qu'elle a proposé à la famille de poster le jouet à leur domicile de Doncaster, South Yorkshire. La porte-parole indique par ailleurs que selon la législation en vigueur au Royaume-Uni, aucun gadget ressemblant à un objet interdit n'est permis à bord des vols."

Si vous comptez voyager avec des armes, même factices, prenez contact avec le service des armes au 04/220.51.30 pour connaitre les démarches à entreprendre.

Découvrez les articles consacrés aux armes.




Toutes les actualités